"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut." Ciceron
Oltome a lu pour vous Les livres qui ouvrent le coeur et illuminent l'esprit
L’éléphant Oltome est passionné de lecture. Il a une chance inouïe : il retient tout ce qu’il a lu. Et comme il est d’une sagesse exceptionnelle, il a appliqué dans sa vie tous les meilleurs enseignements. Ainsi, Oltome est sage, zen, tranquille, heureux, gentil, fort, équilibré, joyeux,… Tous ces livres pour apprendre à aimer, il les partage avec vous sur Oltome.com

Shinrin Yoku – L’art de la science du bain de forêt

Oltome -Shinrin Yoku résumé

Shinrin Yoku – L’art de la science du bain de forêt

Dr Qing LI

Synthèse & Résumé Acheter en ligne
A propos du livre

Magnifique livre du Dr Qing Li qui a fait connaître le Shinrin Yoku dans le monde entier ! SHINRIN veut dire forêt et YOKU veut dire bain, les deux mots associés signifient se baigner dans l’atmosphère de la forêt.  Ayant évolué dans la nature, nous éprouvons sans doute ce besoin biologique de nous connecter à elle.  Le bien de forêt est comme un pont qui nous dirige droit vers notre véritable être : en ouvrant nos sens, nous créons un pont entre nous et le monde naturel.  Magnifique livre, remarquablement illustré qui ne nous qu’une envie… vite se reconnecter, encore et encore !

 

Le Dr Qing Li nous explique dans cette brève vidéo ce qu’est le bain de forêt et ses bienfaits…

Biographie de l'auteur
Oltome - Qing Li biographie
Le Dr Qing Li est japonais. Il est reconnu comme l’expert mondial de sylvothérapie.  Il est médecin immunologiste au Département d’hygiène et de santé publique à l’Université de Médecine de Tokyo, membre fondateur de la société japonaise de sylvothérapie et dirige les recherches les plus avancées sur le sujet depuis 2005.  Il est l'auteur du livre "Shinrin Yoku" édité en 2018.

Dr Qing Li : « Le bain de forêt est une thérapie qui nous est offerte par la nature »

Synthèse & résumé

Résumé du livre « Shinrin Yoku »

 

En japonais, il existe le terme YŪGEN pour parler des sentiments trop profonds pour être exprimés par des mots.  YŪGEN nous fait intimement ressentir la beauté et le mystère de l’univers.  Les bains de forêt nous rapprochent de YŪGEN.

SHINRIN veut dire forêt et YOKU veut dire bain.  Shinrin-Yoku signifie se baigner dans l’atmosphère de la forêt.  Ayant évolué dans la nature, nous éprouvons sans doute ce besoin biologique de nous connecter à elle.  Le Shinrin-yoku est comme un pont qui nous dirige droit vers notre véritable être : en ouvrant nos sens, nous créons un pont entre nous et le monde naturel.  Selon le shintoïsme et le bouddhisme, la forêt est le royaume du divin.  Pour les bouddhistes zen, les textes sacrés sont écrits dans le paysage.  Le monde naturel est le livre de Dieu. 

À Tokyo, onze millions de passagers prennent chaque jour le métro.  C’est l’enfer pour le banlieusard qui passe trois et demi de sa vie dans le métro sans même avoir assez d’espace pour lire.  En 2050, 75% des 9 milliards d’individus prévus vivront les villes.  Les Européens passent 90% de leur temps dans un espace intérieur.  Et à l’intérieur nous regardons nos écrans… Les Britanniques restent en moyenne plus de temps sur leurs écrans que dans leur lit.  Ce qui suscite colère, déprime, maux de tête, fatigue mentale, raideur dans le cou, fatigue oculaire, insomnies, irritabilité. 

L’OMS considère que le stress est l’épidémie du XXIè siècle.  Gérer le stress est le défi sanitaire du futur le plus important.

D’un sentiment à une science

C’est aujourd’hui prouver que la forêt possède un pouvoir de guérison.  Le bain de forêt peut renforcer le système immunitaire, donner de l’énergie, diminuer l’anxiété ou la colère, réduire le stress et favoriser un état de détente.  Les études prouvent que le bain de forêt fait diminuer la pression artérielle, le taux de cortisol et d’adrénaline, les hormones de stress, active le repos et la récupération et met le système nerveux en veilleuse 

L’air de la forêt regorge d’oxygène et de phytoncides, des huiles naturelles qui font partie du système de défense des arbres pour se protéger des bactéries, insectes et champignons.   Les phytoncides font également partie du mode de communication entre les arbres.  Les arbres à feuilles persistantes comme les pins, cèdres, épicéas et conifères, sont les plus grands producteurs de phytoncides. 

Il existe dans le sol une substance que nous respirons lorsque nous marchons dans la forêt qui nous rend plus heureux : mycobacterium vaccae.  La terre stimule le système immunitaire et le système immunitaire renforcé nous rend heureux.  Les arbres ont le pouvoir de nous aider à avoir les idées plus claires, à être plus créatifs, et à devenir plus gentils et généreux.  Notre attention est différente lorsque nous nous promenons en forêt.  Notre attention involontaire ne demande aucun effort mental.

Pratiquer le shinrin-yoku

L’art des bains de forêt consiste à se connecter à la nature par l’intermédiaire de nos sens.

Allez marcher sans téléphone, sans appareil de photo, pendant au moins 2 h, si possible 4h.

Marchez lentement pour ralentir la cadence.

Recherchez un endroit où votre cœur se remplira de joie.

Trouvez un endroit où vous asseoir.

Concentrez-vous sur votre respiration.

Laissez le bruit régnant dans votre tête diminuer.

Commencez à écouter les sons émis par la nature.

Fermez les yeux et demeurez immobile et silencieux.

Savourez les odeurs, les sons, les images et laisser la nature entrer en vous par les oreilles, le nez, la bouche, vos yeux, vos pieds.

Sollicitez vos 5 sens en écoutant le vent et les oiseaux, en regardant les nuances de vert, en sentant les arômes, en goutant la fraîcheur de l’air, en touchant les arbres.                                   

Vous pouvez :

Pratiquez quelques postures de yoga si vous en avez envie.

Pratiquez la respiration yogique en respirant à fond le pouvoir de guérison de la forêt.

Marchez pieds nus pour vous recharger.  La terre est une batterie géante.

Ancrez-vous 20 min, les 2 pieds en contact avec le sol

Mangez dans la forêt des repas à base de plantes comestibles.

Si possible, baignez-vous dans une source chaude pour une bonne circulation de l’énergie.

 Vous pouvez pratiquez le Shinrin-Yoku dans un parc si vous êtes loin des forêts.  Le silence devient une des ressources de la planète le plus en danger.  Le silence de la nature est une symphonie extraordinaire qui ne se termine jamais.  Lorsque nous sommes silencieux, nous sommes en mesure d’être en phase avec le monde naturel et laisser la nature entrer en nous.  Le vert à comme vertu de nous rassurer de manière très primitive. Là où il y a du vert se trouves de l’eau et là où se trouve l’eau, nous pouvons trouver de la nourriture.

Comme le dit le Dr Kelner, l’admiration est le sentiment d’être en présence de quelque chose de vaste ou d’au-delà de l’échelle humaine qui transcende notre compréhension des choses.  Lorsque vous voyez les schémas dans le monde qui vous entourent, vous vous mettez à ressentir la splendeur du monde naturel.  La nature vous détend.   Respirez à fond le pouvoir de guérison de la forêt.

Un sixième sens, que nous pourrions appeler notre sens du bonheur, nous permet de nous connecter à ce monde qui va au-delà de notre être.  La nature est source d’émerveillement, d’enthousiasme, d’extase.

Faire entrer la forêt chez vous

Remplissez votre habitation de plantes : elles nous aident à respirer en accroissant la quantité d’oxygène.  Elles purifient nos intérieurs en absorbant les substances chimiques présentes dans les produits d’entretien, peinture, tissus, cigarettes.  Elles produisent de l’humidité qui nous protègent de problèmes respiratoires.

Procurez-vous des huiles essentielles.  Elles ont antimicrobiennes, antifongiques et antibactériennes.  HE de pin : pour masser les muscles douloureux, pour calme les démangeaisons, à inhaler en cas de rhume et de congestion des sinus.  HE de douglas vert : pour nettoyer la maison.   HE d’épicéa : pour soigner les blessures, à mettre sur la poitrine contre la toux et le rhume

HE d’arbre à thé contre les boutons de fièvre, le mal d’oreille, la mauvaise haleine, les pellicules, les coups de soleil, les piqures d’insecte, les poux…. à ne pas avaler !  HE d’hinoki

Jouer sur l’éclairage pour rester en bonne santé est indispensable.  Diminuer l’éclairage artificielle, diminuer la lumière bleue après le coucher du soleil.

Penser à l’avenir

A l’époque Edo, las samouraïs protégeaient les arbres.  Si vous abattiez un arbre, on vous coupait la tête.  Ils reconnaissaient la préciosité des arbres.  Nous prenons soin de ce que nous aimons.  Apprenons à nos enfants à aimer les endroits dans les forêts.  Si nous les laissons se rendre en forêt, ils la protégeront une fois adultes.

Laurence de Vestel, Décembre 2017 – © Oltome.com

« Sagesse du bouddhisme » de Marc de Smedt

« La méditation m’a sauvée » de Phakyab Rinpoché

« Méditer jour après jour » de Christophe André

« Cheminer avec la méditation » Nadège Amar

« L’art de la méditation » de Matthieu Ricard