"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut." Ciceron
Oltome a lu pour vous Les livres qui ouvrent le coeur et illuminent l'esprit
L’éléphant Oltome est passionné de lecture. Il a une chance inouïe : il retient tout ce qu’il a lu. Et comme il est d’une sagesse exceptionnelle, il a appliqué dans sa vie tous les meilleurs enseignements. Ainsi, Oltome est sage, zen, tranquille, heureux, gentil, fort, équilibré, joyeux,… Tous ces livres pour apprendre à aimer, il les partage avec vous sur Oltome.com

Petites stratégies du bonheur

Oltome - Petites stratégies du bonheur résumé synthèse avis

Petites stratégies du bonheur

Vanessa MIELCZARECK

Synthèse & Résumé Acheter en ligne
A propos du livre

« Petites stratégies du Bonheur » de Vanessa Mielczareck est un petit manuel très agréable à lire et surtout plein de bon sens ! En effet, le bonheur, ça s’apprend et ça s’entretient ! Vanessa Mielczareck définit 9 stratégies à la portée de tous qui permettent de progresser sur la voie du bonheur, de cultiver un état d’esprit positif, de donner du sens à ce qui survient dans notre vie, de pouvoir écouter notre intuition et de mettre ainsi la chance de son côté.

« Petites stratégies du Bonheur »

Biographie de l'auteur
Oltome - Vanessa Mielczareck biographie
Vanessa Mielczareck est thérapeute, coach, écrivaine, conférencière et formatrice en relations humaines. Passionnée par les sciences humaines, elle s’est formée à l‘analyse transactionnelle, la PNL, la psychologie et autres grandes approches psychocorporelles. Mais surtout, elle développe depuis plus de 20 ans le concept de l’intelligence intuitive qu’elle transmet dans ses écrits et dans ses séminaires.  Avec son époux Gilles Guyon,  elle a fondé "L’union Formation", une école professionnelle de coaching. Vanessa Mielczareck propose des réflexions et des exercices à réaliser au quotidien pour sortir de vos impasses, de vos contradictions et devenir ainsi l'acteur du changement dans votre vie.  Aussi, elle a écrit "Petites stratégies du bonheur"... et oui, le bonheur ça s'apprend ! Un guide fondé sur la loi de l'attraction, la pensée positive et la force de l'intuition.  
Synthèse & résumé

Résumé du livre de Vanessa Mielczareck

I – Devenir une personne positive et optimiste

  • Penser positif. Les choses ont l’impact que l’on veut bien leur donner. Le positivisme enclenche une dynamique qui nous montre la vie sous son meilleur jour. Face à chaque situation, l’attitude à avoir est de l’accepter, l’accueillir et non de la combattre ou de l’ignorer.
  • Les mots sont vivants : ils ouvrent ou ferment une situation pour celui qui les prononce et celui qui les entend. Chérissez les paroles qui vous amènent à vivre le meilleur et qui provoqueront ce que nous voulons vraiment. Ne nous laissons pas entraîner par l’énergie des personnes qui, par leur langage, nous tirent vers le bas.
  • Remplacer MAIS par ET.

II – Choisir des intentions et objectifs ambitieux

2011 - 11 Louise fière_
  • Imaginez qu’il est possible d’obtenir le meilleur de la vie pour vous :
    Quel est-il pour vous ?
    Que voulez-vous vraiment obtenir dans la vie ?
    Quel est votre vœu le plus cher ?
    Qu’est ce qui peut vous rendre heureux ?
    Quelles sont les valeurs que vous recherchez et qui vont vous boostez à réaliser votre projet ?
  • Notre manière de réagir aux évènements permet de résoudre ou d’aggraver les choses. Penser positif permet d’amplifier nos émotions positives et de provoquer des coïncidences.
  • Notre intention de bonheur – notre objectif – doit être réaliste, exprimé en JE et au présent, impliquer une responsabilité, une action à réaliser dans un temps précis, être répété devant le miroir, être vérifié comme étant sincère.
  • Cependant, nos blessures d’enfant ont tendance à nous coincer dans un scénario de souffrance répétitif. Nous avons développé des pensées et croyances qui touchent à :
    Nos aptitudes : je n’y arriverai pas, ça ne vaut pas la peine,
    Notre valeur : je ne vaux pas, je suis nulle, je ne mérite pas…
    Nos interdits : je ne peux pas, je n’ai pas le droit de …
    Notre place : je ne suis pas la bienvenue, je n’existe pas …
  • Rééduquons notre cerveau et intégrons nos paradoxes par MEME SI : « Je prends ma place même si je ne me trouve pas important ». Résultat : apaisement affectif et disparition d’une pression interne.

III – Croire en soi et revendiquer le meilleur

  • Remettons les compteurs à zéro et libérons-nous du passé
  • Avoir le courage d’être heureux implique de rester fidèle à ses valeurs et ses désirs sans se soucier du regard des autres et nécessite un haut degré de confiance personnelle.
  • Imaginez que vous avez un haut degré de confiance en vous:
    Comment vous comporteriez-vous avec votre entourage?
    Comment aborderiez-vous les situations?
    Quels résultats obtiendriez-vous à ce moment-là?
    Quel serait votre degré de confiance à ce moment-là?
  • Pour rehausser sa confiance, il faut apprendre à bien se connaître pour être plus lucide, et donc plus amène à être tendre avec nous-mêmes. Auto-félicitez-vous !
  • Faites l’inventaire de tout ce qui vous apporte de la satisfaction et que vous avez déjà dans la vie. Cela réduira l’idée du peu que vous avez dans la vie et ce que vous entretenez sans le savoir.
    Sur le plan matériel – Sur le plan relationnel – Sur le plan professionnel – Sur le plan personnel
  • La projection dans une relation permet d’attribuer à l’autre des défauts – ou qualités – qui en réalité nous appartiennent. C’est pourquoi, ce sont toujours les autres qui sont des menteurs, des voleurs… Ils portent la part d’ombre que nous ne voulons pas assumer et sont les miroirs qui nous révèlent. En se familiarisant avec le processus de projection, nous pourrons mieux apprivoiser notre ombre.
  • La critique adressée à l’autre (ma projection) :
    La malhonnêteté Le mensonge La méchanceté La radinerie
    Le positionnement inverse que je revendique avec intransigeance :
    L’intégrité La franchise L’affabilité La générosité
    La valeur à exploiter, derrière ma critique, dont je me suis privée
    L’ingéniosité La diplomatie L’esprit critique L’épargne

IV – Donner du sens à ce qui arrive, + ou –

  • En étant plus lucides, nous pouvons prendre le recul nécessaire pour avoir conscience de la part de responsabilité que nous avons dans ce qui nous arrive. Une dispute, une étourderie sont autant de stratégies que nous avons mises en place pour obtenir une réponse de la vie à nos attentes inconscientes. Chaque expérience contient un sens qui nous est particulièrement destiné. Tout est lié.
  • Que m’apprend cette situation sur moi-même ?
    Quel enseignement puis-je en tirer ?
    Si je considère l’extérieur comme miroir, que révèle-il à mon sujet ?
    A quelle croyance répond cette situation ?
    Qu’ai-je à modifier dans mes pensées, mes croyances ?
    Quel bénéfice je retire de mon problème ? Que me permet-il de vivre ?
  • Chaque problème extérieur nous donne l’occasion d’une confrontation avec notre réalité intérieure.
  • Personne concernée par mon problème = Chef de bureau
    Ma projection, ma critique = Elle m’écrase, elle est dominatrice
    Mon ressenti qui renforce mon problème = Je me sens humiliée, j’ai peur de mal faire,
    La ressource qui cherche à se développer = Ma propre affirmation, mon auto-validation
    Mon action à mettre en place pour changer – en + = M’affirmer, reconnaître ma propre valeur sans attendre
  • Identifier ses projections permet de trouver la réponse à notre problème d’ignorance sur nous-mêmes. Qu’est-ce que je veux vivre dans cette relation ? Quelle aptitude est-ce que je veux développer ?
  • Problème = expérience

V – Ecouter son intuition

  • Intuition = cerveau droit / Raison = cerveau gauche.
  • Pour intensifier notre intuition : apprenons à écouter notre petite voix, apprenons à écouter notre corps, apprenons à écouter nos flashs visuels. Une intuition nous met en présence de coïncidences pour que nous puissions en tirer parti. Notre vie intérieure et notre vie extérieure sont étroitement liées.

VI – Croire en sa chance

  • Les objets fétiches ont la fonction qu’on veut bien leur donner. C’est l’intention dont on les charge qui nous fait croire qu’ils sont porte-bonheur ou porte-malheur. La chance et la malchance expriment deux états d’esprit. Pour devenir chanceux, il faut accepter de l’être !
  • Interrogez-vous sur les habitudes qu’il serait souhaitable de perdre :
    Quel comportement me porte préjudice ?
    Quels rituels structurent ma vie et empêchent la nouveauté de surgir ?

VII – Oser vivre selon des valeurs nouvelles

  • La gentillesse et la générosité doivent s’enraciner au plus profond de notre esprit afin de les exprimer au quotidien avec sincérité.
Les autres
  • Faites un inventaire précis de tout ce que vous avez dans la vie sur le plan matériel, familial, affectif, prof, perso, physique, compétences,…
  • Prenez conscience de toute l’abondance déjà présente dans votre vie.
  • Expérimentez la posture du témoin afin de repérer ce qui vous agite, fait réagir, ou résister.

VIII – S’entourer de personnes formidables

  • La personne formidable pense qu’elle mérite de s’entourer de personnes formidables. Enrichissez votre réseau relationnel et sachez vous détourner des personnes négatives ou toxiques diplomatiquement et sans regret.
  • Si vous ne vous êtes pas sentie à l’aise avec une personne formidable, que vous vous êtes sentie inférieure, cela prouve que ce que vous trouvez de formidable chez la personne existe chez vous mais de manière latente.
  • Analysez votre attitude si vous vous êtes sentie mal à l’aise en présence d’une personne formidable :
    Comment vous êtes-vous sentie à son contact ?
    Comment avez-vous saboté ce moment ?
    Que pensez vous que la personne formidable avec ses yeux ait pu voir de positif en vous à ce moment ?
    Que pouvez-vous faire pour vous approprier davantage les qualités qu’elle a pu voir en vous ?
  • Les personnes formidables ont quelque chose à nous apprendre sur nous-même. Acceptez de vous remettre en cause : si on est touché par les paroles de l’autre, c’est qu’elles contiennent un germe de vérité sur vous.
    Demandez-vous en quoi ces paroles font écho en vous
    Qu’est-ce que je n’accepte pas de moi que l’autre me révèle ?
    Qu’est-ce qu’il serait utile que je change en moi ?
  • Apprenez à écouter l’autre en lui laissant un véritable espace pour s’exprimer – Apprenez à reformuler vos propos quand la conversation est proche du conflit : « si je comprends bien, tu penses que je suis trop… “ – Apprenez à parler de votre ressenti sans faire culpabiliser l’autre : « je me sens peiné quand tu… »

IX – Changer de qualité de vie

  • Faites vous un programme vitalité :
    Sur les plans : Alimentation – Santé – Forme physique
    Mes habitudes aujourd’hui :
    Les nouvelles habitudes à adopter :
  • Apprenez à porter toute votre attention sur le moment présent. Sortez de la pression du passé, des projections du futur. Soyez dans l’instant avec ceux que vous aimez. Prenez le temps de faire ce que vous aimez et mettez de l’amour dans tout ce que vous faites.
  • ENGAGEZ-VOUS : à être fidèle à vous-même afin de retrouver la connexion avec vos vrais besoins et vos valeurs fondamentales
  • ENGAGEZ-VOUS : en toutes circonstances, faites preuve d’une grande intégrité. Soyez bienveillant avec vous-même et posez les actes qui orientent votre vie vers le meilleur.

Laurence de Vestel, mai 2015 – © Oltome.com