"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut." Ciceron
Oltome a lu pour vous Les livres qui ouvrent le coeur et illuminent l'esprit
L’éléphant Oltome est passionné de lecture. Il a une chance inouïe : il retient tout ce qu’il a lu. Et comme il est d’une sagesse exceptionnelle, il a appliqué dans sa vie tous les meilleurs enseignements. Ainsi, Oltome est sage, zen, tranquille, heureux, gentil, fort, équilibré, joyeux,… Tous ces livres pour apprendre à aimer, il les partage avec vous sur Oltome.com

Le consentement

Oltome - Le consentement

Le consentement

Vanessa SPRINGORA

Synthèse & Résumé Acheter en ligne
A propos du livre

Le consentement est le récit de Vanessa Springora relatant l’emprise dont elle a été victime adolescente.  Un livre extrêmement courageux et bouleversant.  Un livre qui aide à comprendre comment les mécanismes de l’emprise se mettent en place aussi facilement à l’insu des plus proches, y compris la victime, mais aussi avec le consentement de ceux qui savent.  Vanessa Springora enferme comme elle le dit son bourreau dans un livre… Bravo ! Magistral !

«  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  »

 

 

Biographie de l'auteur
Oltome - Vanessa Springora biographie
Vanessa Springora est éditrice et écrivain française, né le 16 mars 1972.  En 2020, elle publie "Le consentement".  Elle dénonce l'emprise de l'écrivain Gabriel Matzneff qui a commencé à avoir des relations sexuelles avec elle lorsqu'elle avait 14 ans et lui 49.  Ce livre a provoqué un scandale retentissant auprès des milieux culturels, politiques et médiatiques.  Les agissements de Gabriel Matzneff sont dénoncés au grand public et l'ouvrage fait l'effet d'une bombe. Un récit extrêmement courageux ! Il aide à comprendre parfaitement comment le mécanisme de l'emprise se met en place, aussi évident et monstrueux qu'il soit. "A quatorze ans, on n'est pas censée être attendue par un homme de cinquante ans à la sortie de son collège, on n'est pas supposée vivre à l'hôtel avec lui, ni se retrouver dans son lit, sa verge dans la bouche à l'heure du goûter. De tout cela j'ai conscience, malgré mes quatorze ans, je ne suis pas complètement dénuée de sens commun. De cette anormalité, j'ai fait en quelque sorte ma nouvelle identité. A l'inverse, quand personne ne s'étonne de ma situation, j'ai tout de même l'intuition que le monde autour de moi ne tourne pas rond. Et quand plus tard, des thérapeutes en tout genre s'échineront à m'expliquer que j'ai été victime d'un prédateur sexuel, là aussi, il me semblera que c'est pas non plus "la voie du milieu". Que ce n'est pas tout à fait juste. Je n'en ai pas encore fini avec l'ambivalence." Vanessa Springora https://youtu.be/d3TXVwoyJDo
Synthèse & résumé

Résumé du livre « Le consentement »

 

«  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  » 

« Le Consentement » de Vanessa Springora décrit l’emprise qu’à eu l’écrivain Gabriel Matzneff sur elle durant son adolescence et bien après.

Gabriel Matzneff, écrivain français connu,  n’a jamais caché son penchant pour les très jeunes adolescents et les enfants.  En 1974, il avait écrit « Les moins de 16 ans » et « Mode d’emploi pour les pédophiles ».  « Dans la prunelle de mes yeux », il évoque sa relation avec Vanessa Springora.

Vanessa Springora a 13 ans et lui 49 ans.  Elle rencontre l’écrivain à un dîner où l’amène sa mère, en ignorant  tout de la répution sulfureuse de l’écrivain.  Gabriel Matzneff contacte Vanessa plusieurs fois et l’attend à la sortie du collège presque tous les jours.  Vanessa est happée par le charisme de cet homme qui lui porte tant d’attention et qui sait la rassurer.  Il l’aime, ne lui fera aucun mal.  Elle s’offre à lui corps et âme dans une chambre d’hôtel louée par l’écrivain.  Elle a 14 ans.  Vanessa Springora néglige le collège.  Leur activité principale, c’est le sexe.

Mais la désillustion est terrible quand Vanessa réalise que son amant collectionne les amours avec d’autres adolescentes et pratique le tourisme sexuel avec des enfants vulnérables.  Elle tente alors de s’arracher à son emprise pendant que lui raconte leur histoire dans un roman.  Elle réalise  : « À quatorze ans, on n’est pas censée être attendue par un homme de 50 ans à la sortie de son collège, on n’est pas supposée vivre à l’hôtel avec lui, ni se retrouver dans son lit, la verge dans sa bouche à l’heure du gouter. »   La brigade des mineurs intervient.  Vanessa est placée à l’hopital des Enfants malades où elle réalise l’horreur de l’emprise qu’elle a vécu et à laquelle elle a consenti.  Mais le calvaire continue.  L’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de Vanessa à coup de publications et de harcèlement.

Lorsque Gabriel Matzneff obtient le prix Renaudot en 2013, Vanessa est révoltée et décide d’écrire sa version et de se réapproprier son histoire.  Oui, elle était consentante, c’est ce qui l’a empêchée d’aller en justice alors que le statut d’écrivain de Matzneff l’aurait protégé.  Son histoire individuelle provoque un scandale : elle dénonce les dérives d’une époque, et la complaisance d’un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.

Laurence de Vestel – Février 2021 ©Oltome.com