Je fabrique mon compost

Je fabrique mon compost

Je fabrique mon compost

L & P MARTIN

Synthèse & Résumé Acheter en ligne
A propos du livre

Chacun d’entre nous désire, à son niveau, faire un geste pour l’environnement. Pourquoi ne pas composter ses déchets ? Réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité, enrichir la terre de ses plantations sans frais … les avantages sont nombreux.  Facile et possible dans son jardin ou sur son balcon, nullement réservé aux seuls jardiniers avertis.  Composter procure une vraie satisfaction personnelle. Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être valorisés par compostage : épluchures de légumes, cartons, sachets de thé, marc de café, déchets de jardin, etc.  Ce livre est idéal pour être accompagné dans sa première expérience de compostage.

Biographie de l'auteur
Ludovic et Pascal Martin sont les maîtres-composteurs ! Ils ont créé l'association EnRgéthic, en Dordogne. Cette association a ouvert la maison du compostage et une ferme vermicole, lieux de formation et de démonstration des bonnes méthodes de compostage en milieu rural.
Synthèse & résumé

Nous ne nous sommes jamais autant préoccupés de réduire nos déchets ! Un moyen simple de réduire les déchets à la source est le compostage.  Une pratique simple de l’ancien temps redevenue résolument moderne ! Que l’on soit seul ou en famille, à la campagne ou à la ville, le compostage est à la portée de tous. Un geste citoyen épanouissant pour savoir cultiver ses déchets.

  1. LE CHOIX DE LA TECHNIQUE

Formidable cycle de la matière ! La matière organique morte est décomposée, puis progressivement réintroduite dans le sol sous l’action d‘une multitude d’êtres vivants minuscules (insectes, vers, bactéries, champignons…) organisés en une chaîne alimentaire. Cette vie souterraine favorise à son tour le développement des arbres, des fleurs et des animaux.

Compostage ou vermicompostage ?

Le compostage traditionnel est idéal pour une maison disposant d’un jardin. Il nécessite peu d’entretien et demande de respecter un bon équilibre entre le vert et le brun. La décomposition se fera avec un peu d’intervention. Le vermicompostage est approprié pour les « appartements » ou habitations sans jardin. Il est très facile mais demande plus d’attention au démarrage.

  1. COMPOSTAGE DE JARDIN

Les matières à composter se divisent en vert et brun. Le vert concerne toutes les matières chargées en eau : pelouse, épluchures de légumes et fruits. Le brun concerne les matières dures et sèches comme les brindilles, les branches.

  1. DEMARRER

Installez le composteur à proximité de la maison pour pouvoir mieux le surveiller et l’utiliser.  Au démarrage, il faudra alimenter le composteur avec un volume de vert égal au volume de brun : commencez par mettre 10 cm de matière brune humidifiée, puis 10 cm de matière verte, puis 10 cm de matière brune humidifiée et ainsi de suite en terminant par une couche de matière brune et recouvrir par un carton humide…

  1. SUIVI

Le processus du compostage est en route. Videz vos résidus de cuisine et de jardin en alternant le vert et le brun. Remuez… Lorsque la hauteur des matières dans le composteur commence à diminuer, c’est que le compostage est en marche ! Si les matières sont sèches en surface, pensez à l’humidifier. Si les matières semblent très humides, ouvrez le composteur quelques jours (s‘il ne pleut pas), ajouter du brun et mélangez autant que nécessaire…

  1. RETOURNEMENT

Le retournement permet de corriger les conditions de l’ensemble des matières pour relancer le processus de décomposition.

  1. RESOLUTION DES PROBLEMES

.    Mauvaises odeurs : il s’agit d’un excès d’humidité ou de vert ou de matières mal décomposées. Mélangez, corrigez le taux d’humidité en ajoutant du brun.
.    Moucherons : Excès de vert ou de matières mal décomposées. Retournez et couvrez la surface du compost par un carton humide.
.    Blocage de la décomposition : excès de vert et rajoutez du brun ou excès de brun et humidifiez.

  1. RECOLTE DU COMPOST

Après un délai varient entre 6 mois à un an, votre compost est prêt : il sent le sous-bois, est marron-noir, et les vers sont partis car le travail est fini ! Tamisez votre compost et utilisez-le immédiatement en le mettant sur les surfaces de vos pots de plantes d’intérieur ou celles de votre potager.

  1. LOMBRICOMPOSTAGE (ou VERMICOMPOSTAGE)
  1. DEMARRER

Procurez-vous une vermicaisse. Les vers composteurs peuvent être commandés sur internet ou dans une ferme vermicole. Commencez avec 500 gr. Procurez-vous 5l de terreau de rempotage, 2 plaques de carton de 50 cm2, du papier journal,…

Préparez la litière des petits vers :
. Déchirez 1 plaque en carton en morceaux de 5 cm
. Plongez les morceaux dans l’eau jusqu’à ce qu’ils soient mous
. Mettez une feuille de journal dans le fond du bac perforé
. Versez 5 l de terreau sur la feuille de journal dans le fond du bac
. Déposez les morceaux de carton sur le terreau
. Mélangez le tout et déversez les petits vers sur leur litière
. Une fois tous les petits vers cachés sous terre, empilez vos bacs.

Placez votre vermicaisse dans un espace entre 12° et 35° à l’abri de la pluie et du soleil. Alimentez les petits vers. Commencez par les déchets de votre saladier. Couvrir du deuxième carton. Ne rien faire pendant une petite semaine. Juste vérifiez tous les 2 ou 3 jours.

  1. SUIVI

Alimentation :
Par la suite, pendant 4 à 6 semaines, donnez très peu à manger. Le rythme de croisière sera atteint au bout de 3 mois. L’alimentation de démarrage est très importante…
Nourriture : épluchures de légumes et fruits, marc de café, sachets de thé, boite d’oeufs, papier journal, boite à pizza en petits morceaux…
Le premier mois : 750 gr de résidus par semaine
Le deuxième mois : 1kg de résidus par semaine
Ne dépassez jamais 1,5 kg. Mettez des déchets coupés finement.
Ajoutez de la nourriture quand vous voyez que la nourriture précédente commence à être transformée (petits points noirs).
Ne suralimentez pas les vers !
Si la litière est trop sèche, rajoutez des cartons mouillés.
Si la litière est trop humide, rajoutez des cartons secs.

Rotation des bacs :
Quand le bac 1 est rempli de compost, superposez le bac 2 avec 2 à 3 cm de terreau. Ne versez pas de déchets dans un bac sans litière. Couvrez d’un carton. Les vers vont monter du bac 1 où il n’y a plus rien à manger dans le 2. Ne laissez le bac de récupération se remplir.

Que faire ?
Quand vos bacs sont pleins ? Récupérez le bac plein après avoir utilisé le compost pour les plantes. Quand vous partez en vacances ? Rien. Si vous partez plus d’un mois, veillez à ce que quelqu’un passe une ou deux fois donner des épluchures. Quand il n’y a pas de jus ? Tant mieux. Le jus peut être utilisé comme un engrais pour les plantes intérieures ou extérieures. Quand ça sent mauvais ? Remuez et évitez les aliments pourris ou sucrés. Mettez du carton.

  1. CONCLUSION

N’oublions jamais que le geste simple du compostage répété par des millions de personnes peut réellement apporter des changements durables dans notre gestion des déchets ! Plutôt que de voir fleurir des poubelles à tous les coins de rue, faisons fleurir des composteurs !

 

Laurence de Vestel, décembre 2015 – © Oltome.com